évolution

La cigogne est un oiseau familier qui peut vivre près des hommes et nicher au cœur des villes. L’homme en fait volontiers un symbole de fidélité et de fécondité, la prend comme emblème des régions qu’elle fréquente ou utilise largement son image en publicité pour promouvoir les spécialités d’une de ses régions françaises de prédilection : l’Alsace.

évolutions des cigognes blanches

Pourtant malgré ces rapports étroits avec les hommes, les cigognes ont bien failli disparaître de notre pays. Le premier recensement officiel, en 1927, dénombre 149 couples de cigognes en Alsace avec 386 jeunes.
La population reste assez stable jusqu’en 1960 (145 couples) puis le déclin se précipite : 80 couples en 1963, 42 en 1968, 9 couples uniquement en 1976 !

Plusieurs raisons expliquent cette baisse d’effectifs, constatée partout en Europe. L’assèchement des zones humides, l’utilisation de pesticides, les collisions avec les lignes électriques, les tirs de chasse dans le midi de la France et en Catalogne pendant la migration sont des causes sérieuses de mortalité.
Sur les lieux d’hivernage elles subissent un véritable massacre : privées d’eau et de nourriture lors des sécheresses successives au Sahel, elles sont aussi chassées à outrance ou empoisonnées à l’occasion des luttes chimiques contre les criquets.

Avec la protection totale de l’espèce (1976), de multiples actions ont été entreprises pour éviter la disparition de ce bel oiseau.
E.D.F. y participe avec la neutralisation progressive des lignes électriques les plus dangereuses.

En Alsace, un véritable plan de sédentarisation a été mis en place. Les cigognes ont été mises en enclos pour perdre leur instinct migratoire évitant ainsi tous les dangers de la migration. La remontée des effectifs de la région est spectaculaire : environ 200 couples en 1998.

En dehors de l’Alsace la pose de plates-formes a facilité la colonisation de nouvelles régions et en 1997 elles étaient présentes dans plus de vingt départements français.

En 2014 les cigognes sont présentes en France dans plus de 40 départements.
Le « Groupe Cigogne France » a recensé près de 2400 couples nicheurs dans l’ensemble du Pays.