Généralités sur la Cigogne Blanche

Nom : cigogne blanche, ciconia ciconia
Biométrie :

Avec sa silhouette élégante en vol et son attitude distinguée lorsqu’elle marche dans les prairies humides, la Cigogne blanche est l’un des plus grand oiseau d’Europe et peut atteindre 1,15 mètre de hauteur. Son plumage est blanc excepté les plumes sur le bout de ailes (les primaires et secondaires). Le mâle et la femelle ont un plumage identique. Le bec et les pattes des cigognes blanches adultes sont de couleur rouge orangé. Leurs ailes, longues et larges, leur permettent un ample vol battu mais surtout un vol plané. Profitant des ascendances thermiques elles s’élèvent rapidement en spirale. Le suivi GPS a permis de démontrer la capacité exceptionnelle d’un individu à s’élever jusqu’à 5000 mètres d’altitude, grâce à ces ascendances.

A ne pas confondre !

La confusion la plus probable est avec une autre espèce de grand échassier : le Héron cendré. Ce dernier est plus petit, il mesure environ 1 mètre, avec 15 cm d’envergure de moins que la Cigogne blanche et ne pèse qu’1,5 kg. En vol le héron cendré tient son cou « replié » qui forme ainsi un « S » alors que la Cigogne blanche vole cou et bec tendus vers l’avant. Bien plus difficiles à observer en Loire-Atlantique, la cigogne noire et la grue cendrée ont également un air de famille avec notre cigogne blanche.

Héron cendré
Héron cendré
Cigognes noires adulte et jeune, photo Fabrice Crozet
Cigognes noires adulte et jeune (photo Fabrice Crozet)
Grues cendrées
Grues cendrées

Le craquètement, expression sonore de la cigogne

Bien qu’elle ne possède pas de syrinx (organe spécifique aux oiseaux chanteurs) et qu’elle ne puisse pas chanter, la cigogne blanche émet pourtant un son en claquant son bec : c’est le craquètement.

Enregistrement d’un craquètement de Cigogne, par Fernand Deroussen en Espagne. Fernand DEROUSSEN, XC141171. Accessible sur www.xeno-canto.org/141171.